vendredi 18 avril 2014

La belle Lurette.


Allez hop, c'est officielle : mon plus vieux ami dans la BD, Bruno Lachard, et moi-même avons signé pour un album chez Soleil. Le nom de code : la Belle Lurette ! (ça ne sera pas le titre définitif mais comme c'est top secret, c'est très bien ainsi).
C'est un bonheur à plus d'un titre. D'abord parce qu'il y a quinze ans, Bruno et moi avons réalisé mon premier album (qui était le sienne aussi). Ensuite parce que c'est l'éditeur qui est venu me chercher et que ça fait plaisir quand on pense à vous. Après, parce que c'est la première fois que j'écris ce genre d'histoire et que je m'en serais pas senti capable, il y a encore peu.
Rendez-vous au tout début de 2015 pour voir le résultat !

vendredi 4 avril 2014

Des bulles dans du Bordeaux?


Tiens, j'avais oublié de faire mon compte-rendu du festival de Bassens. Alors hop, c'est parti.

1.Le voyage 5 (sur 5).
Voyage en deux temps. D'abord le train d'Angoulême à Bordeaux. Puis la voiture pour aller en banlieue, là où se trouve Bassens. En gros, une heure de train pour regarder un épisode de la dernière série télé à la mode puis la première rencontre avec le staff. A l'allée comme au retour, les bénévoles sont supers. Gentils, aimables et bienveillants. 
Seul bémol, comme je n'avis pas reçu le mail, je ne savais pas où était le rendez-vous à la gare. 

2. L'accueil 5 (sur 5).
Un sans faute. De la "prise en charge" à la gare au retour, tous les organisateurs sont là pour rendre le séjour agréable. 
A l'arrivée sur les lieux de dédicaces, on reçoit même un "bon pour deux bds gratuites". Et on repart avec un petit sac rempli de cadeaux. Grande classe (le coup des 2 bds, ça devrait faire des émules !).
A quelques pas de l'endroit dédicace, il y a une petite salle de repos où les boisons et le miam sont gratuits...

3. L'hôtel 3,5 (sur 5).
L'hôtel est sur Bordeaux. Un Ibis. Donc, c'est propre (clinique), la literie est bonne... mais ça manque un peu de charme. Le quartier est un peu froid, lui aussi... Pas de quoi se dire qu'on va aller se faire une promenade.

4. Les repas 3 (sur 5).
Le samedi midi et le dimanche midi, c'est buffet. Comme le soir, ça sera copieux. Mais bon, c'est pas l'éclate pour les papilles ! Difficile de faire à manger pour autant de personne. Le vin est étrangement quelconque. Pour un pays du vin, on pouvait s'attendre à mieux.

Le samedi soir. Après un concert dessiné des plus sympas, on va manger au restaurant. Copieux mais pas génial (mais mieux que le midi). Pareil pour le vin. en revanche, le cocktail de bienvenu est assez dégueu... 
L'ambiance est bonne (faut dire que les gens à table sont des potes). Dommage que la fête se termine dès la fin du repas. en même temps, vu la fatigue, je vais vite profiter de la literie !

5. Le lieu 4 (sur 5).
Là, je fais du copier coller : Bon, le truc classique mais embêtant : c'est dans un gymnase que se passe les dédicaces (là c'est un boulodrome). C'est assez "sans âme" mais bon enfant. Au moins, on a chaud. 
Le petit plus est l'idée de donner leur pancarte aux auteurs. Le placement est libre ! Et en plus ça embête les collectionneurs qui ne peuvent pas faire la queue en avance.

6. Les rencontres 4,5 (sur 5).
Je suis venu en force ! Rica, Kieran et Joël Jurion étaient de la partie. De quoi faire pas mal de dédicaces (d'autant plus que j'ai aussi signé pas mal de Temudjin). Il y avait aussi pas mal de copains d'Angoulême. Bref, ça faisait très festival de copains.
En plus, il y a eu de très belles rencontres : Les trois génies CécilJorge Gonzalez et Jeremy A. Bastian. et comme si ça ne se suffisait pas, Cromwell est venu en voisin faire un petit coucou !
Et bien évidemment, j'ai pas eu le temps d'aller parler avec tout le monde... Mais il y a eu tout de même des tranches de rigolades d'anthologies (merci à Marie Gloris pour le prix de l'humour de l’à-propos). 

7. Le public 4,5 (sur 5).
Je rajoute ce point pour l'occasion. Dans l'ensemble, les gens sont agréables. Pas pressés, pas stressés. Là encore, il y a eu de belle rencontre. Peu de collectionneurs fous (et ça, ça fait du bien). Et cerise sur le gâteau, les gens achetaient plutôt les albums sur place.

Merci à Loïc Dauvillier pour ce weekend.

jeudi 3 avril 2014

Pub !


Attention, dans deux semaines, Burn Out (avec Mikkel Sommer) sera chez tous les libraires ! Casterman voit les choses en grand et lance une campagne sans précédent ! (ok, on n'est plus le 1er avril mais on peut encore rigoler un peu, non?). Merci aux photographes à qui j'ai emprunté les photos.

[up date] : Je viens d'apprendre que l'album ne sortirait que le 7 mai... Oh joie... :(

mercredi 2 avril 2014

Inédit...


J'ai retrouvé ça ! Une version inédite de l'une des premières pages du tome 1 de Temudjin.

jeudi 27 mars 2014

Amiens, toutes griffes dehors !


C'est avec un immense plaisir que je vous annonce que Klaw a gagné le prix des collégiens samariens ! Nous fêterons ça, comme il se doit, avec le pote Joel Jurion durant le festival d'Amiens (dont l'affiche est faite par l'immense Riff Reb's), en juin prochain.
D'ici là, merci à tous les votants et les lecteurs.

Pour plus d'info, faut aller .

mercredi 19 mars 2014

lundi 17 mars 2014

Golden Aaarg !


Voici venir le numéro 3 de Aaarg. A l'intérieur, il y a le premier épisode de The Golden Boy de ma pomme et Kieran. Si tout se passe bien, il y aura 6 épisodes pour avoir la fin de la première histoire (jusqu'au numéro 8 de janvier-février 2015) . 6 épisodes de 11 pages couleurs.  Avec, à chaque fois, son petit lot de folie. Ceux qui connaissent Elwood ne seront pas dépaysés (vu que Jake est le frérot d'Eli). Pour en savoir plus, il y a un petit résumé et des visuels ici.
Pour la suite, rendez-vous au numéro 4 ! (Et comme d'hab, vu que Aaarg est une revue, il y a d'autres chouettes trucs à l'intérieur !).

mardi 11 mars 2014

El canto de los Sables.


Le chant des sabres a une place bien particulière dans mon cœur. C'est le début de ma collaboration avec Antoine Carrion et avec Casterman. C'est aussi l'un de mes scénarios les plus personnels. Malgré toutes les imperfections, je suis encore très fier de l'histoire. Aujourd'hui, après 6 ans, la version espagnole vient de sortir ! (c'est chez Yermo). C'est donc un très grand plaisir de feuilleter de nouveau cet album.

lundi 10 mars 2014

Barcelona !


J'ai l'immense plaisir d'être invité au festival de Barcelone en mai de cette année (j'y serai à partir du vendredi 16). Mister Antoine Carrion sera du voyage. Nous pourrons fêter dignement la sortie de nos albums Le chant des sabres, L'amourir et L'ombre blanche (en intégrale) en version espagnole... Youpi !!!

Toutes les informations, ici !

vendredi 28 février 2014

Tirer la couverture à soi...


Voici la version définitive de la couverture de Burn Out (à paraître en avril). Pour la première fois, le logo KSTR est remplacé par celui de Casterman. Pour le reste, rien ne change à l'album. Y'a encore toutes les belles pages de Mikkel Sommer.